Quantification et « mise en crise » (2)

La prochaine séance aura lieu le jeudi 22 juin de 14h à 17h au Centre Alexandre Koyré 27 Rue Damesme, 75013 Paris en salle de séminaire (5ème étage).

Elle portera sur Quantification et « mise en crise » (2), avec :

Sandrine Revet (CERI/Sciences Po), pour une présentation intitulée « Fabriquer du commun pour « voir la même catastrophe » »
Emmanuel Didier (Institute for Society and Genetics, UCLA), pour une présentation intitulée « Crises and Ruptures: Statistical Lessons from the Roosevelt Moment »

La discussion sera animée par Sara Aguiton (CNRS/CAK) et Andrea Mennicken (LSE/CARR).

Les articles des intervenants sont disponibles sur demande auprès des organisatrices.

La « laboratorisation » du monde à travers les crises

La prochaine séance du séminaire La fabrique et le gouvernement des crises aura lieu le vendredi 19 mai de 10h à 13h.

Exceptionnellement, la séance aura lieu à l’EHESS, salle 13, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Elle portera sur la « laboratorisation » du monde à travers les crises, avec :

Arthur Jatteau (Printemps, Université St Quentin) : « Les expérimentations aléatoires : une politique des petits nombres? »

Guillaume Lachenal (Sphere, Université Diderot Paris 7) : « Crises épidémiques et expériences grandeur nature en Afrique coloniale »

La discussion sera animée par Liliana Doganova (CSI, MinesParisTech).

Les articles des intervenants sont disponibles sur demande auprès des organisatrices.

Crises, expertise et sécurité

La prochaine séance du séminaire aura lieu le jeudi 27 avril, de 10h à 13h, au Centre Alexandre Koyré (EHESS) – 27 rue Damesme, 75013 Paris, salle de séminaire du 5ème étage.
Elle portera sur le thème « Crises, expertise & sécurité« , avec :
  • Lisa Stampnitzky (University of Sheffield)
  • Sara Casella Colombeau (University of Edimburgh) :  » Crisis of Schengen? The transformation of border police practices at the Shengen internal borders in Ventimiglia in 2011 and 2015. »
  • Discutant : Olivier Borraz (CSO, Sciences Po Paris)
Les articles des intervenantes sont disponibles sur demande auprès des organisatrices.

Crises environnementales, crises des ressources

La séance aura lieu le jeudi 20 avril 2017 (14h-17h) au Centre Alexandre Koyré (27 rue Damesme, 75013 Paris).

  • Soraya Boudia (Cermes3, Université Paris Descartes) : « L’avenir des héritages industriels toxiques : recycler et invisibilité les déchets des terres rares »
  • Nelly Leblond (ART-Dev, Université Montpellier Paul Valéry) : « Jeter un sort d’invisibilité: Modèles globaux, régimes agro-alimentaires et petits producteurs »
  • Discutant : Guillaume Blanc (CAK, IFRIS)

Le séminaire est ouvert, les textes sont disponibles auprès des organisatrices.

Régulation et État en crise

La séance aura lieu le mardi 21 février 2017 (14h30-17h30) au Centre de Sociologie des Organisations à Sciences Po Paris (19 rue amélie, 75007).

  • Martin Lodge (LSE, CARR)
  • Olivier Borraz et Patrick Le Galès (Sciences Po Paris) « Reconfigurating European states in crisis »
  • Discutante : Pauline Ravinet (Université Lille 2)

Les textes sont disponibles auprès des organisatrices.

Le séminaire est ouvert.

Crises et gouvernance globale

La séance aura lieu le jeudi 26 janvier (9h30-12h)  au Centre de Sociologie des Organisations à Sciences Po Paris (19 rue amélie, 75007).

  • Auriane Guilbaud (Université Paris 8) : « La légitimation des questions sanitaires au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Une comparaison entre les résolutions 1308 sur le Vih/Sida et 2177 sur le virus Ebola. »
  • Stefan Aykut (LISIS, Université Paris Est) : « La gouvernance incantatoire. Réflexions sur un nouveau mode de gouvernement de la crise climatique. »
  • Discutant : Romain Lecler (Département Sciences Sociales, École Normale Supérieure)

1338980883_a93f1c010e_b

Corrélations, système global et crises urbaines

La prochaine séance du séminaire aura lieu le 12 janvier 2017 (13h – 16h) dans la Salle du Conseil A du Bâtiment Le France de l’EHESS (190-198 avenue de France, 75013 Paris).

Intervenant :

  • Michael R. Goldman (University of Minnesota) : Financial Magic and the Urban Hustle: Building Crisis in U.S., Spain, and India

De 16h à 18h, Salle du Conseil A : Discussion informelle avec Michael Goldman à propos de l’élection présidentielle aux États-unis vue depuis l’Université du Minnesota. Doctorant.e.s et jeunes chercheur.se.s bienvenu.e.s !

emptyflats

Crises et quantification (1)

La prochaine séance du séminaire portera sur « Crises et quantification » et sera co-organisée avec CARR, LSE.

« In many domains, quantification is an essential technology for framing and defining crises. The quantification of heterogeneous phenomenons make them visible, it allows actors to estimate and valuate their effects and render crises tangible. Quantification tools establish criteria and thresholds to define what is a crisis and what is not, what counts as an ‘abnormal’ situation, the extent and consequences of crises. It eventually shapes what is perceived as a crisis through a set of norms, criteria, models, bankruptcy threshold, accounting norms and indicators. These tools are developed and used by states, regulators, but also by experts and private actors (rating agencies, insurance and audit companies, etc.). Reflecting upon quantification and crises can also be a way of analysing processes of economicization or financiarization, reproduction of power asymmetries, and the restructuration of sectors affected by crises (public finance and debt, agriculture, natural resources’ management, etc).

This seminar will raise the following questions: Which expertise play a role? What kind of solutions and regulations are put forward by the numbers produced to assess and define crises ? How does quantification affect the management of crises? To what extent does the quantification of crises drive an economicization of the affected domains ? »

La séance aura lieu à la LSE le 15 décembre, de 11h à 16h30.

Programme :

  • Damien Piron (LSE/Université de Liège): « Better Figures, Sounder Public Finance Policies? Tighter statistical monitoring as a solution to the Eurozone crisis. »
  • David Twardowski (LSE): « Trajectories of quantification at different stages of crisis: the case of the 2015 Nepal earthquake. »
  • Benjamin Lemoine (CNRS, IRISSO) and Pierre-André Juven (IFRIS/Cermes3): « Making public service fallible? The political construction of the economical fragility for public structures and public services. »
  • Andrea Mennicken (CARR/LSE): « Economising Failure, Democratising Failure: Designing a failure regime for NHS hospitals. » (with Liisa Kurunmäki and Peter Miller, CARR/LSE)

Pour toute information supplémentaire et inscription, merci de contacter les organisatrices.

matrix-1460603554sdb

Mettre en forme les crises : dispositifs, technologies, organisations.

Mardi 25 octobre 2016 (14h-17h), Centre Koyré (salle de séminaire, 5me étage, 27 rue Damesnes, Paris 13).

Gouverner les crises demande des outils pour mesurer, lire, communiquer, et des institutions pour mettre ces instruments en pratique.  De nombreux dispositifs ont été développés pour modéliser, anticiper, prévenir et répondre aux crises. Les scénarios simulent les crises pour justifier leur gouvernement. Des technologies sophistiquées cherchent à prédire les crises en temps réels. Les organisations écrivent des plans – plus ou moins fantaisistes – pour se préparer aux catastrophes. Des chambres de contrôle sont développées pour faire sens des crises et prendre prise sur elles.

Cette séance cherche à interroger dans quelle mesure ces dispositifs constituent des ressources politiques qui  façonnent la réalité, l’intensité et le caractère urgent des crises.  Comment qualifient-ils et définissent-ils les problèmes qu’ils tentent de gouverner et comment sont-ils mobilisés comme ressources qui cadrent les solutions à mettre en œuvre ?

Intervenants :

Ben Anderson (Durham University) :  « The Emergency State: Events and the Fragile Promise of Planning »

Valérie November (LATTS, Université Paris Est Marne-La-Vallée) : « Inquiry In Control Rooms – An Analysis Through The Lenses of Space, Time and Practice » 

Discussion animée par Lydie Cabane (CARR, LSE)

* Les textes sont disponibles sur demande auprès des organisatrices , ainsi que l’enregistrement de l’intervention de Ben Anderson*

control_room

Séance introductive

La première séance du séminaire se tiendra le jeudi 6 octobre de 14h30 à 16h30 au Centre Alexandre Koyré de l’EHESS (27 rue Damesme, 75013 Paris, salle de séminaire du 5ème étage).

Cette séance sera animée par les organisatrices et portera sur le thème « Des crises à leur gouvernement. Panorama et discussion critique de la littérature en sciences sociales. »

Le séminaire entend discuter des processus contemporains de mise en crise de situations et problèmes hétérogènes, et la façon dont, ainsi, la notion de crise en vient à dominer leur gouvernement (crise financière, énergétique, environnementale, sanitaire, alimentaire, catastrophes, etc…). Nous souhaitons prêter une attention particulière à la qualification et aux savoirs de la crise, ainsi qu’aux dispositifs qui se sont multipliés ces dernières années pour traiter de ces situations. La séance est ouverte à tous pour discuter des propositions théoriques et lignes directrices du séminaire.

engine-room-836230__180

La fabrique et le gouvernement des crises

Présentation

Ce carnet accompagne la tenue du séminaire « La fabrique et le gouvernement des crises » en 2016-2017 au Centre Alexandre Koyré avec le soutien de l’IFRIS. Le séminaire constitue une opération de recherche du projet fédérateur PSL sur les Humanités environnementales à l’heure de l’anthropocène.

Dans ce séminaire, nous entendons discuter des processus contemporains de mise en crise de situations et problèmes hétérogènes, et la façon dont, ainsi, la notion de crise en vient à dominer leur gouvernement (crise bancaire, énergétique, environnementale, sanitaire, alimentaire, financière, catastrophes, etc…). Cela soulève aussi la question de la circulation de tout un vocabulaire spécifique (urgence, situations critiques, catastrophes, etc.) ainsi que des dispositifs qui cherchent à traiter de ces situations, qui ont également été multipliés au cours des dernières années.

Pour traiter de ces questions nous organisons un séminaire de recherche visant à élargir et susciter le débat en croisant une variété de cas, de disciplines (philosophie, anthropologie, science politique, sociologie, économie etc.) et de perspectives théoriques afin de faciliter la montée en généralité.

ORGANISATRICES : Sara Aguiton (CNRS – CAK), Lydie Cabane (LSE) et Lise Cornilleau (LISIS – CSO)

SOUTIENS INSTITUTIONNELS : IFRIS (Université Paris Est-Marne la Vallée) et Centre Alexandre Koyré (EHESS-CNRS)

Sauf mention contraire, les séminaires ont lieu dans la salle de séminaire du Centre Alexandre Koyré, EHESS (5ème étage, 27 rue Damesme, 75013, Paris).

Programme : https://crises.hypotheses.org/a-propos

big-bang-422747_960_720

Séminaire IFRIS 2016-2017